Comment creer son entreprise ? Femme, entrepreneure et encore étudiante, Melissa a tout juste 20 ans lorsqu’elle saisit une opportunité qui ne se présente pas deux fois. En octobre 2018, elle décide de racheter le salon de coiffure de sa patronne dans lequel elle est embauchée en contrat d’alternance. Cette décision va changer le cours de sa vie. Elle raconte son histoire, et celle de son entreprise Weilness.

Interview en vidéo de Mélissa, sur la création d’entreprise

40% des entreprises sont créées par des femmes

Selon l’Insee, 40 % des entreprises individuelles sont créées par des femmes, une croissance considérable qui ne cesse d’évoluer au fur et à mesure des générations. On en parlait dernièrement. Mélissa en est l’exemple. Après avoir effectué un CAP et un BP coiffure en alternance, elle poursuit sa scolarité avec une première année de BTS au sein de l’Université d’Évry (91). Très vite, son appétence entrepreneuriale prend le dessus. Elle abandonne ses études lorsque sa patronne et tutrice de son contrat d’alternance annonce son départ à la retraite. Mélissa saisit l’opportunité, et décide de prendre possession du salon de coiffure dans lequel elle est apprentie.

« Je suis passée d’un statut d’apprentie à chef d’entreprise en quelques semaines. »

La question qui nous vient à l’esprit est : comment peut-on financièrement, à 20 ans, racheter une entreprise qui vaut plus d’une centaine de milliers d’euros ?

Des femmes-Entrepreneures, soutenues par France Active.

Afin de favoriser l’initiative entrepreneuriale, l’État met en place différents dispositifs selon les profils d’entrepreneurs et leurs lieux d’implantation. En 2015, c’est 70 millions d’euros qui ont été mobilisés par le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF), un dispositif national dédié aux femmes entrepreneures. Mélissa a pu être accompagnée par l’association gestionnaire de ce dispositif, France Active, qui accompagne les entrepreneurs en proposant différentes ressources financières selon leurs besoins.

Comment creer son entreprise ?

Dans cette interview, Mélissa nous précise également que l’élaboration d’un business plan a été nécessaire pour définir les différentes étapes d’évolution de sa société ainsi que sa stratégie d’acquisition client. Selon elle, le bien-être des clients est primordial, c’est pourquoi elle a intitulé son salon de coiffure : Weilness, qui signifie « Bien-être » en anglais.  C’est en mettant ses clients au cœur de son processus de développement qu’elle a pu éviter les pièges de l’entrepreneuriat.

En effet, lors de la création ou du rachat d’une entreprise, certains entrepreneurs font l’erreur de se focaliser sur des détails secondaires. Ce qui est primordial lorsque l’on crée son entreprise, c’est le besoin du client ainsi que le produit et les services qu’on lui propose. Par exemple, lors du rachat de ce salon de coiffure, Mélissa a effectué des travaux de rénovation pour améliorer la qualité du service. Par stratégie, cette jeune chef d’entreprise a volontairement laissé ouvert son salon de coiffure durant la période de rénovation afin de conserver l’attention de sa clientèle. Les travaux se sont faits progressivement, durant les weekends, ce qui lui a permis d’optimiser son chiffre d’affaires. En scannant cette page, découvre en vidéo l’interview de Mélissa qui donne des précisions sur les étapes clés de l’entrepreneuriat et les erreurs à ne pas faire lorsque, comme elle, on a peu d’expérience professionnelle et que l’on désire entreprendre.

Write A Comment